· 

Cherche en toi-même, là se trouve la lumière

 Un couple d'amis nous a offert récemment le Tarot de la Transformation, 60 cartes illustrées, de Osho, un maître spirituel indien des années 70-80. 

Lors d'un tirage pour connaître le message du jour, l'inspiration du moment présent, écouter ce que la Vie avait à me transmettre par le biais de ce jeu, j'ai tiré la carte 57,  l'Intelligence.

Dans le livret, l'histoire de Rabia Al Adawia, grande mystique soufi : elle cherche une aiguille qu'elle perdu dans la maison mais elle la cherche dehors "parce qu'ici il y a de la lumière et qu'à l'intérieur, il n'y en a pas. Le soleil se couchait et il restait un peu de lumière dans la rue." Elle montre aux hommes (et aux femmes ;-) qu'ils ne cherchent pas au bon endroit..

Nos sens sont tournés vers l'extérieur et nous cherchons à l'extérieur ce qui nous rendra heureux: le pouvoir, le prestige , l'amour, etc.. 

Mais que cherche-t-on vraiment ?

pouvons-nous répondre à cette question: qu'est-ce que je cherche vraiment ?

Et si je ne sais pas ce que je cherche, comment puis-je le trouver ?

Le miracle c'est quand nous arrivons à définir ce que nous cherchons, car c'est alors que la quête se termine car on devient conscient. En attendant, c'est comme s'il fallait maintenir cet état de flou, ce manque de clarté sur ce que l'on cherche, afin de pouvoir continuer à chercher, encore et encore.

"la quête n'existe que si vous êtes inconscient. L'inconscience engendre la recherche."

 

Cette carte est une invitation à définir ce que l'on cherche. 

Mais ce n'est pas tout..

L'histoire de Rabia nous montre que nous cherchons en vain à l'extérieur quelque chose qui puisse nous satisfaire et cela n'arrive jamais..

 

La question suivante est alors celle-ci:

Qui c'est qui cherche ?

Qu'est-ce qui me pousse à l'intérieur de moi à être sans cesse en quête de quelque chose ?

Qui suis-je ?

Nous sommes poussés à nous regarder en dedans, à nous retourner à l"intérieur de nous pour trouver ce chercheur, pour toucher ce que nous sommes vraiment.

Et là, Rabia nous dit qu'en effet au début c'est très sombre, qu'il n'y a pas de lumière

Et là il faut prendre son temps, s'asseoir, écouter, se détendre... pour commencer à voir

La lumière douce apparaît, lentement

et on découvre que le chercheur est le cherché, celui que l'on cherche depuis toujours..

 

Blanche Colombe

Partagez cet article !

Cet article vous a été utile ? N'hésitez pas à le partager


Vous pouvez acheter le jeu de cartes ou tirer une carte sur le site d'Osho (en testant le lien, j'ai tiré... la carte de l'Intelligence..  mais oui, l'Univers conspire à mon bonheur.


Partagez cet article !

Cet article vous a été utile ? N'hésitez pas à le partager


<< Tout a un sens                                                                                                     


Écrire commentaire

Commentaires: 0