· 

Ne change pas ta nature profonde face à l’adversité

Un maître de l'Orient voyant un scorpion se noyer, décida de le tirer de l'eau, mais lorsqu'il le fit, le scorpion le piqua.

Par l'effet de la douleur, le maître lâcha l'animal et celui-ci tomba à l'eau une seconde fois. Le maître tenta de le tirer à nouveau et l'animal le piqua encore.

Quelqu'un qui était en train d'observer la situation se rapprocha du maître et lui dit :

- Excusez-moi, mais vous êtes têtu ! Ne comprenez-vous pas qu'à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l'eau il vous piquera ?

Le maître répondit :

- La nature du scorpion est de piquer, et cela ne va pas changer la mienne qui est d'aider.

Alors, à l'aide d'une feuille, le maître tira le scorpion de l'eau et le sauva de la noyade. Puis il dit :

- Ne change pas ta nature si quelqu'un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent.

Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire.

La douleur est une opportunité de changement.

Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation.

Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation, c'est ce que les autres pensent de toi...

Et ce que les autres pensent de toi... c'est leur problème."

 

Merci à Hervé de Beaune, qui m’inspire chaque jour 


Partagez cet article !

Cet article vous a été utile ? N'hésitez pas à le partager


<< Il en faut peu pour être heureux                                                                                                     


Écrire commentaire

Commentaires: 0