· 

L'histoire du roi et ses 4 épouses


      Certains disent que l'on naît tout seul et que l'on meurt tout seul.
      Tout dépend de ce que l'on appelle "tout seul" et où on le situe ce "tout seul".
      Et puis finalement, ne repart on pas comme on est venu ? ou presque...
      Toutefois, selon ce que l'on a vécu, on devrait repartir plus riche d'une vie bien remplie de ce que

      l'on a fait et eu d'expériences entre les deux. Mais qu'est-ce qui est important dans cet espace de

      vie qui nous est accordé ?

      Allez, voici une histoire pour tenter d'y voir plus clair...


  Il était une fois un Roi qui avait quatre  
  épouses. La 4ème était celle qu'il aimait  
  et choyait le plus.

  Il aimait aussi sa 3ème femme, élégante et  
  raffinée, il s'affichait fièrement avec  
  elle dans les royaumes voisins, tout en  
  craignant qu'elle ne le quitte pour  
  quelqu'un d'autre.

  La 2ème femme était toujours plaisante,  
  patiente et pleine d'égard pour lui. Il  
  l'aimait aussi beaucoup. Elle était  
  toujours là en cas de problème.

  Quant à sa 1ère femme, le Roi l'ignorait  
  complètement, même si elle l'aimait  
  profondément et lui portait discrètement  
  une grande attention.

  Un jour, le Roi tomba malade et ne s'en  
  remis pas.

  Voici qu'il se meurt.

  Il se rend alors compte que malgré sa vie  
  luxueuse et ses 4 femmes, il pourrait bien  
  se retrouver tout seul. Il appelle sa 4ème  
  femme :

  - "Toi que j'ai aimée par dessus tout, que  
  j'ai parée des habits les plus précieux,  
  veux-tu me suivre maintenant que je me  
  meurs ?"

  - "Mais non, il n'en est pas question",  
  réplique-t-elle, avant de s'en aller.

  Le Roi reçoit sa réponse comme un poignard  
  dans le coeur et, profondément attristé,  
  il se tourne vers sa 3ème femme :

  - "Toi que j'ai aimée toute ma vie,  
  veux-tu me suivre maintenant que je me  
  meurs ?"

  - "Non ! répond-elle, la vie est beaucoup  
  trop belle ! J'en profiterai sans doute  
  pour me remarier."

  Le Roi sent son coeur flancher et se  
  glacer. Il pose alors la même question à  
  sa 2ème femme :

  - "Tu as toujours été là quand j'ai eu  
  besoin de toi. Veux-tu me suivre  
  maintenant que je me meurs ?"

  - "Je suis désolée, dit-elle, tout ce que  
  je puis faire c'est t'accompagner jusqu'à  
  ta tombe."

  Anéanti, le Roi entend alors une voix qui  
  vient vers lui :

  - "Mon Roi, moi je viens avec toi et te  
  suivrai où que tu ailles".

  Il lève les yeux et aperçoit sa première  
  épouse, malade, fragile et n'ayant plus  
  que la peau sur les os.

  Le regard qu'elle pose sur lui est d'une  
  intensité telle qu'il ne l'avait jamais  
  observé jusqu'alors.

  Alors le Roi la regarda, et il eut honte.

  Profondément attristé, il lui dit :

  - "Je regrette de ne pas t'avoir mieux  
  considérée et traitée en temps voulu.  
  C'est toi que j'aurais dû aimer plus que  
  tout.
                   -o0o-



  Que nous enseigne cette histoire ?

      Regardons bien, et voyons que nous avons aussi ces 4 femmes dans notre vie :

      *** La 4ème c'est notre corps : malgré tout le temps que nous lui donnons, l'énergie que nous lui consacrons, nous finirons par devoir le laisser derrière nous.

      *** La 3ème, ce sont nos biens matériels, notre statut, notre argent, nos possessions : ils passeront à d'autres.

      *** La 2ème, il s'agit là de la famille et des amis. Malgré leur fidélité, ils ne pourront au mieux que nous accompagner jusqu'à notre dernière demeure.

      *** La 1ère enfin, c'est notre âme, si souvent négligée, voire ignorée et oubliée. Et pourtant, c'est la seule qui nous accompagnera où que nous allions.

      Vous êtes venus avec elle et elle repartira avec vous, prenez le temps de penser à elle.

 

Hervé de Beaune (http://www.universite-du-succes.com/)

 


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Florence (lundi, 16 mars 2015 15:35)

    Merci c'est superbe

  • #2

    Malix (mercredi, 18 mars 2015 10:24)

    Waaw, ca me touche !

  • #3

    maria (vendredi, 20 mars 2015 16:31)

    merci, chochoutons notre âme !