A la recherche du Bonheur

A la recherche du bonheur..

Je veux être heureux, 
c’est ainsi que commence le livre, Les 7 Natures Divines de l’Enfance, de Thierry Carrère...
Oui c’est probablement ce que nous cherchons tous.


avec l’idée que (je cite) “à vouloir sans cesse trouver le bonheur, cela signifie qu’il n’est conjugué que trop épisodiquement au présent. Là est la paradoxe, celui qui cherche sans fin, obstinément, est forcément celui qui n’a pas trouvé...

 

Je m’interroge alors sur ce que je cherche vraiment (...) avant tout je cherche ce qui me manque encore et qui d’après moi, entrave ma quête du bonheur. Je cherche ainsi à être aimé, je cherche la reconnaissance, je cherche la fortune, ou encore la gloire (...) Pourtant, ce bonheur que je tutoie parfois, je sais le reconnaître quand il frappe à ma porte.

 

Quand je suis heureux, je le ressens au plus profond de moi-même en même temps que mes proches peuvent le constater, dans mon regard ou à la commissure de mes lèvres. Car être heureux, c’est avant tout dégager une énergie, une sorte de vibration de bien-être, tellement forte qu’elle est palpable par notre entourage. Qu’elle le contamine aussi. C’est un instant de grâce... Un instant dans lequel je ne cherche plus ! Enfin...
Et s’il me fallait renoncer à chercher mon bonheur pour le vivre durablement ? (...)
Tout comme moi, la grande majorité d’entre nous, pour ne pas dire nous tous, 
semble être tendue en direction du bonheur, à la recherche d’instants de grâce.

 


Le constat est simple: nous nous y prenons mal ! Car il faut vraiment s’y prendre très mal pour ne goûter que très peu à ce que l’on cherche toute une vie.

D’autant que le bonheur, pas plus que les champignons, n‘a de raison d’être une denrée rare. (...) Ainsi (...) il conviendrait plutôt de remettre en cause notre façon de chercher ou plus particulièrement , ce que l’on cherche en réalité (...) 
Au milieu de tous nos soucis, de toutes nos préoccupations, de la morosité ambiante, je suis convaincu que chaque enfant qui vient au monde est là pour nous rappeler que notre nature porte en elle-même une multitude d’instants de grâce. (...) si nous poursuivons inlassablement cette quête (du bonheur), contre vents et marées, c’est tout simplement parce que notre vraie nature, notre nature profonde, l’enfant qui est en nous, nous y poussent. Et si cette nature nous y pousse, c’est qu’elle a une bonne raison, pardi ! une raison simple. 
La vie est faite pour vivre des instants de grâce, 
parce que nous sommes porteurs de cette grâce. 
Il n’y a rien que l’on ait pas déjà et qui manquerait à notre bonheur.”

 

*****

 

Dans la suite du livre, Thierry Carrère nous montre le chemin pour nos enfants 
et pour nous mêmes afin de toucher en nous nos 7 natures divines que sont 
La spontanéité, la sérénité, la créativité, la curiosité, la liberté, la bonté et la générosité.

 

Et j’ajoute que ce sont nos croyances qui nous empêchent de contacter cette nature intrinsèque
 et que c’est en les changeant, qu’on peut vivre ce bonheur au quotidien.. 
en changeant nos propres croyances, pas en espérant que l’extérieur change.. 
tout est déjà et encore en nous...

 

Blanche Colombe


Écrire commentaire

Commentaires: 0